19/11/2004

Lux....

Il faut oublier la douleur qui succède à la douceur, pourquoi l'amour passion se déchire en lambeau quand le coeur n'y est plus?  je pensais en fait te tromper et te perdre, mais non, tu étais dans ta tête déjà partie depuis un petit temps, moi j'étais insouciante, et tu pensais à me quitter, tu cherchais ciomme tu me l'a annoncer il y à quelques heures à peine, tu cherchais l'issue, celle qui ne détruit pas l'autre, et c'est moi, par un coup de pied, par une gifle, qui ai ouvert la porte. Je me sentais si mal, peut-être au fond inconsciement je savais, et c'est pour ça que je me suis éloignée, je sentais, et je savais, que cette fois, en partant, jamais, plus jamais, tu ne ferais marche arrière. Je ne me trompais pas.
 
Ce week-end je pars aussi, je laisse notre nid se régénérer d'un air nouveau, un air de vide,  un air neutre, je vais en Toscane, dans la maison de Notre Ami, celle qui avait aussi en son temps abrité notre amour, j'y emmène Chloé, je vais faire avec elle tout les endroits que nous avons fait ensemble, pour "désacraliser" pour "désenvouter" toute ma vie, tout ces moments, je veux oublier et je vais remplacer la tendresse par la luxure, j'aime à lui faire l'amour comme ça, sauvage et rebelle elle adore et se rue dans la plaisir à gorge déploiée, mes doigst commencent à dompter sa peau satinée, et un sentiment étrange s'empare de moi, à chacun de ses baisers.... je vais essayer, de t'oublier, dans son corps,dans sa voix, dans ses yeux, je vais passer plus de 24 heures avec elle, au fond  de moi s'allume un sentiment de réjouissance......

17:14 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

18/11/2004

Vide

Je me jette à corps perdu, dans autre chose, ce n'est pas d'elle dont j'ai besoin, je le sais, c'est de m'éloigner de toi, simplement elle n'est qu'un prétexte, mais j'ai peur du vide, que tu laisse de plus en plus entre nous, du vide que tu me donne, du vide à vivre, à boire et à manger, du vide à penser et à aimer.
 
Mon coeur saigne, mais elle soignera ma plaie, je ne t'ai pas vraiment rendu les clès, tu les avait reprise... depuis longtemps....

15:17 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/11/2004

La douleur...

La douleur m'empêche de trouver les mots, ou simplement, je préfère m'expimer avec les mots d'au autre pour dire es choses telles que celles..............
 


 
 Je viens te rendre les clés
De mes plus belles nuits
Te rendre mon amour passé
Ou dépassé
C'est ce qu'on en croit
C'est ce qu'en disent
Les gens pressés

Puisque dans l'air du temps
On n'aime plus vraiment
Puisque c'est l'air du vide
Et que les envies priment sur les sentiments

Tu peux reprendre les clés
Je n'en ai pas de double
Reprendre ce que tu m'as donné
J'en ai gardé plus qu'il n'en faut
Plus qu'on en trouve
A trop chercher

Puisque dans l'air du temps
On n'aime plus vraiment
Puisque c'est l'ère du vide
Et que les envies priment sur les sentiments
Puisque dans l'air du temps
On n'aime plus souvent
Puisque c'est l'ère du vide
Et que les envies priment sur les sentiments
Prends

11:43 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2004

Demi....

Je ne peux pas aimer à moitié, je ne peux pas me donner deux fois avec la même intensité, aussi blonde que tu es noire, aussi douce que tu es parfois dure, aussi coquine, que toi... me voilà prise aux pièges, de mensonges en horreur, des goutes de temps récolté ci et là, quand je m'abandonne dans ses bras, j'ai peur de te perdre, quand elle me dit qu'elle m'aime, j'ai envie d'y croire, quand tu me dis je t'aime... j'ai peur.. de ne plus savoir... ce que ça veut dire....

16:01 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/11/2004

Folie

Un ange de folie à posé les yeux sur moi, ma raison semballe et mon coeur est tout retourné, je ne savais pas que ça pouvait arriver, j'ai vu d'autres yeux, moi qui ne regardais pas et ne me protégeais de rien, des désirs nouveaux brulent en moi, une tendresse nouvelle vit en moi, une autre Elle est entrée dans ma vie.
 
L'indécence de mes envies me coupent les ailes, l'indécense de mes désirs font frémir mes lèvres, les larmes coulent, j'ai peur, de perdre l'amour......

10:48 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |