18/11/2004

Vide

Je me jette à corps perdu, dans autre chose, ce n'est pas d'elle dont j'ai besoin, je le sais, c'est de m'éloigner de toi, simplement elle n'est qu'un prétexte, mais j'ai peur du vide, que tu laisse de plus en plus entre nous, du vide que tu me donne, du vide à vivre, à boire et à manger, du vide à penser et à aimer.
 
Mon coeur saigne, mais elle soignera ma plaie, je ne t'ai pas vraiment rendu les clès, tu les avait reprise... depuis longtemps....

15:17 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

nouveauté s'oublier dans d'autres bras, en sortir attachee plus que jamais!

Écrit par : elle | 18/11/2004

Les commentaires sont fermés.