03/09/2004

Souvenirs

Je n'en voulait pas, et pourtant, ils sont là, ils maîtrisent mon esprit, enchaînent mes pensées, ils me font revivre de toi, alors que tu n'es plus là, ils me font me nourir de ton regard, et vomir de ton regret.
 
Nous ne serons plus jamais nous, plus jamais, car je te veux entière ou heureuse ailleurs, mais pas à demi partagée, égoïste, probablement, mais je donne mon corps pour aimer ailleurs, comment c'est on rencontrée?  puisque les souvenirs reviennent comme des vagues de plus en plus insistantes, laissons les s'échapper avant de créer une tornade, je vais exorciser pour revivre, pour renaître pour re-aimer, peut-être un jour je croiserai un regard qui me dira ce que le tien me disait ce jour là....
 
Eté, fin de l'été dernière fêtes de vacances avant de reprendre chacun notre chemin, j'étais dans le sud pour retrouver mes amis, petit village perdu dans une provence qui sent bon la lavande et l'air frais, je me souviens je t'avais remarquée, tes yeux coquins posé sur moi, ton petit jeans avec cette petite attache sur le haut des reins, cette petite blouse qui ne cachait que très peu ton corps, on se ressemblait,  c'est fou comme les détails m'assaillent, tes cheveux était retenu en un chignon dont seule toi à le secret, moitié croulant moitié tenu, ce genre de chignon dont on à envie de ne faire qu'une seule chose le défaire, et défroisser ses cheveux, à ce moment je ne savais pas encore que j'aurais le loisir de le faire mainte et mainte fois, je ne sais pas pourquoi j'ai eu envie de toi dès que je t'ai vue, tu tronais à son bras déjà, mais lui ne te regardais pas, le soir on s'est rapprochée, tu ne me quittais pas des yeux depuis un moment déjà, je t'observais "l'air de rien",  alors que j'écris ces mots, le sourire me revint comme si, tout était encore possible comme si en claquant des doigts nous serions là, "bonjour je m'appelle chloé, je ne t'ai jamais vu par ici? avec qui es tu? " "bonjour, moi c'est lucy, non je débarque, je suis avec eux", "Qu'est ce que tu bois? " "Vin blanc merci"
 
Il n'en a pas fallu plus, quelques verre pour "briser la glace" et quelques danses pour "chauffer les sens" et voilà, notre aventure commençais, sans faire de bruit, tout doucement. Puis nous nous sommes éclipsée, dans les champs avec une bouteille et deux verres, ils pouvaient bien nous chercher, on s'en foutait on riait, on buvait on a aussi un peu pleurer, puis plus fort que tout, mes doigts courent sur ta peau, tu te rapproche, je te prend dans mes bras, c'était il y à si longtemps pour moi c'était hier, je ressent encore le frissons de tes doigts sage dans ma nuque d'abord pendant notre premier baiser, puis beaucoup plus brûlant quand il ses sont aventuré sur mon corp tremblant d'émotion et je ne sais pas ce qui c'est passé, tout on a tout oublié, que tu aimai un homme, que j'étais une femme, c'était fort trop fort je me rapelle du gout de tes seins, comme si je les avait là à l'instant en bouche, de ton ventre tendre et doux, de tes cuisses nues de tes reins cambré m'offrant ton sexe comme le plus doux des présent ton sexe que je découvrais et dont l'odeur le gout et la forme ne m'avait pourant pas l'air étranger et nous avons fait l'amour, je n'ai jamais su en réalité mais je ne pense pas que je devais être ta première expérience car tu étais déjà bien experte et tes mains m'on vite laissé me vider de toutes volonté de réagir, je t'ai aimée pour la première fois comme ça, si rapide et si brulante,  cette étreinte me laissera toujours un sentiment d'éternel.....
 
Je te veux ce soir, je vais sortir, je vais aller retrouver Notre Ami, ensuite je parcourerai les boites de Paris, à ta recherche à ta rencontre et peut-être enfin, je retrouverais le désir brulant dans les bras d'Eux......

15:59 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

bravo de toute beauté! émouvant, passionnant, belle plume!

Écrit par : math | 03/09/2004

Qui sait ce... ... que la nuit réserve...

Écrit par : M | 03/09/2004

... Je me sens mal à l'aise d'aimer tant te lire...je te souhaite le meilleur...

Écrit par : Christ | 03/09/2004

Emouvant... A souhait ... Tellement bien écrit ... Que je ne peux m'enpécher de revenir te lire ... Je te souhaite de réussir ta quête ... Bonne chance ... A+

Écrit par : Marc | 03/09/2004

... Et comme une douce drogue tu en réclamais encore et encore. Et elle t'inondait de ce si doux nectar et toi tu t’abreuvais d’elle jusqu’à l’overdose. Et tu la regardais, s’étirée sans pudeur, dans ces draps, seuls témoins de vos extases. Te lire a fait remonter, des touchers, des goûts, des senteurs,... de cette dernière foi.

Écrit par : untel | 06/09/2004

XXXL c'est mots me titillent, me font frissoner, m'exstasillent, et font remonter mes plus gros phantasme de voyeur.
2 Femmes, quelle merveilleuse image, quelle sensualité, quelle excitation!
Promet un jour de me laisser une place à tes cotés.
Tendrement

Un fidele lecteur

Écrit par : lucky | 07/09/2004

des jours et des jours que je viens et... rien!j'espère au moins que tu vas bien...

Écrit par : Christ | 08/09/2004

Les commentaires sont fermés.