11/08/2004

Je tourne en rond

Je tourne, oui, et je m'énerve, et je deviens folle et ma peau électrique me pique et m'exaspère, ton absence se prolonge, par un texto, un petit mot de rien du tout, juste un jour, juste une nuit,  oui mais je n'aime pas, je n'ai pas répondu, ai empoigné mon cellulaire et composé à la chaine les numéros de ceux que je voulais voir, de ceux que je ne vois jamais car je travaille la nuit et vis de toi le jour, en moins d'une heure j'avais réunis pour un resto, des amis, d'anciens amants et d'anciennes maîtresses, tu ne me dis pas ce que tu fais là-bas, je ne me fait pas de films, ils seraient bien trop dur à regarder, alors hier j'ai décidé de faire, ce que je voulais et surtout m'occuper l'esprit pour ne plus penser, penser à toi, la nuit fut belle, longue arrosée et sauvage, oui sauvage, je ne vois pas pourquoi je devrais te devoir l'exclusivité de mon plaisir alors que tu passe probablement une nuit de plus dans ses bras, dans ses bras à lui, je m'étais promise de ne pas parler de lui ici, je n'en parle pas, tout au plus je le cite, j'ai donc bu, plus que de raison, j'ai donc danser, j'ai donc aimer mais cela sans passion, et pourtant, c'est la rage qui animait mon corps, la rage qui le faisait jouir pris par l'un et carressé par l'autre, c'est la rage qui me faisait hurler et  qui les faisait bander, j'ai été lascive et je me suis donnée, sans répis au bout de la nuit, je me suis donnée à des hommes que j'ai aimé qui me connaisse par coeur, qui savent me faire frémir en un clin d'oeil, qui savent me donner les cris, les secousses, les ultimes carresses, les ultimes coup de reins qui délient en moi la folie sans tendresse, le contact sans frémissement mais avec un goût d'encore plus encore plus fort, encore plus loin sur le chemin de la jouissance dessinée en débauche de corps en orgie de plaisir...
 
Et ce matin seule, je ne sais dormir et je me demande si mes cris de plaisir on su cacher le bruit de mes sanglots......

10:09 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Encore et encore ces mots qui donnent l'envie, le désir, qui font frémir, qui inspirent, qui attirent.

De plus en plus beau, de plus en plus prenant

Écrit par : L'inspiratrice | 11/08/2004

.... splendide...j'en ai eu des frissons en lisant...
Bleus à l'âme....

Écrit par : Babylou | 11/08/2004

Tempête à l'horizon... ... Et l'accalmie qui ne veut pas venir...
A moins que l'ouragan ne souffle qu'en toi...
XXX

Écrit par : M | 11/08/2004

... Tellement d'emotions dans ce que tu dis que j'en ai des frissons

Écrit par : Mister h | 13/08/2004

Passion c'est ce que j'aime dans l'Amour, cette faculté de passer de la tendresse à la rage à la pensée de l'autre ....l'Aimer c'est aussi le Haïr.

Écrit par : Absintheae | 14/08/2004

Te lire et encore te lire... L'amour c'est si compliqué,tous les moyens sont bon pour soulager sa peine...

Écrit par : Christ | 15/08/2004

... La délivrance dans le plaisir...C'est aussi un peu mourir...

Écrit par : untel | 15/08/2004

J'aime tant ce que tu écris... que je t'ai mis dans mes liens...

Écrit par : Christ | 15/08/2004

°°° Toujours l'émotion, la sensualité et cette tendre plume pour dire les choses...

Écrit par : Neige | 15/08/2004

Les commentaires sont fermés.