28/07/2004

Retour manqué

Tu es rentrée pendant la nuit, je n’étais pas là, tu ne m’a pas prévenue, j’ai été prendre mon croissant et mon crème à la brasserie, seule, comme ces matins chagrins ou tu n’es pas là, ne pas rentrer trop vite, non, ne pas se retrouver dans ce grand lit seul, et quand je me suis enfin sentie prête à affronter cette solitude, j’ai vu de suite ta valise dans le salon, je me suis jetée dans notre chambre espérant t’apercevoir nue dans les draps et pouvoir te serrer dans mes bras, mais un papier blanc froid « Je n’ai pas pu t’attendre plus longtemps, je dois voir quelqu’un pour mon stage ce matin, je voulais te surprendre, je serais de retour ce soir »

 

Il me semblait bien que ton odeur ne flottait pas dans l’appart, tout au plus un léger reste d’effluve de toi, de ton eau, je vais donc attendre jusqu’à ce soir et tu sais de quoi j’ai envie ? de te découvrir de te redécouvrir de te regarder bouger à la lueur des bougies, ton corps si parfait, tes courbes délicieuses et pleines, envie de toi, que de toi, et ce retard pris avec nos retrouvailles m’excite encore plus, sais tu que je pourrais vivre que de toi, je survivrais à tout faim, soif, chaleur, glace, tout je ferai face à tout si tu es avec moi…..


20:32 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Je te souhaite... ... les meilleures retrouvailles...
Bonne soirée... :-)

Écrit par : M | 28/07/2004

J'aime beaucoup Je reviendrai.
Douce nuit !

Écrit par : Jardin Secret | 28/07/2004

revenir... te lire sans fin et se gorger de tes mots...

Écrit par : Neige | 28/07/2004

Nuit magique... Je te la souhaite...

Écrit par : Christ | 29/07/2004

oui ...tellement vrai l'Autre peut si bien épanché nos soifs ....

Écrit par : Absintheae | 12/08/2004

Les commentaires sont fermés.