16/07/2004

En plein vol....

La porte se referme, sur toi, sur un dernier baiser, seul trace de toi qu'il va me rester jusqu'a ce soir, jusqu'à ton retour, je vais passer la journée à ne rien faire d' autre que de me tourner et me retourner dans notre lit, lire, boire fumer, sur la table à coté de moi, les vestiges de notre soirée "gastronomique", souper huitre arrosé de Champagne, le livreur m'a fait un clin d'oeil en partant, il savait, et j'adore ça, j'adore que les gens qui savent "phantasment" sur nous, une étincelle dans le regard comme notre portier, toujours amusé de nos fous rires et de nos délires.
 
Tu est rentrée, tu avais acheté des fleurs, un bouquet, juste pour nous, comme ça, pour "faire joli" comme tu dis, des Calas, mes préférées, mélangées à des Lys, tes préférées, le champagne au frais je m'étais préparée, belle, disponible, tous les tracas de coté pour profiter, profiter de cette soirée de cette nuit, elle sont si rares, je veux les chouchouter, pour en garder le souvenir intact et me repasser le film, quand tu n'es pas là quand je suis avec Eux et que je joue un rôle, mon rôle, ma vie.
 
En te voyant j'ai eu envie de toi, immédiatement, puissement, ivrement, tout de suite, mais au fond, n'avais-je pas déjà envie avant, avant que tu ne sois là, devant moi, belle, fière, un rien hautaine, juste pour que je me sente fragile, comme c'est facile et aisé d'écrire l'amour quand on est amoureux, des frissons me parcourent du clavier à la nuque, passant par chaque point sensible de mon corps, le désir est là, toujours présent quand dans ma tête repasse les images, tes seins si vite découvert quand je t'ai enlevé ton chemisier, ton ventre orné de ce bijou scintillant cadeau de notre union, je porte le même, ta jupe tombe pour me laisser découvrir ton sexe, doux acceuillant que seul un regard peut faire frémir, qu'une simple carresse peux faire gonfler, tu t'offre toujours, tu es belle tes cuisses sont lises et j'aime y poser ma joue te regarder, surprise te donnant à moi toute entière et enfin NOTRE NUIT peut commencer.......
 
 

08:52 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Je repasse Toujours aussi beau, aussi pure. Cela m'inspire de l'admiration, pouvoir aborder ce sujet de manière si belle, si délicate, si douce

Écrit par : L'inspiratrice | 16/07/2004

Superbe.... très bien écrit ....j'aime bcp

Écrit par : Absintheae | 16/07/2004

re Je me suis pzrmise de faire un posty sur l'homosexualité .... ce sujet me trottait, et à présent, je l'ai écrit, votre post m'a d'ailleurs incité car il est très touchant, je vous invite à y dire ce que vous pensez

bien à vous !

Écrit par : Absintheae | 16/07/2004

c'est tellement beau... quelle douceur...quelle tendresse...quel amour magnifique!

Écrit par : Sandrine | 16/07/2004

Je viens... Lire et aimer vos mots, cette promenade est une merveille de tendresse et d'érotisme...Surtout continuez

Écrit par : Neige | 17/07/2004

Les commentaires sont fermés.