09/07/2004

rituel du vendredi....

Voilà je me lève, depuis ce matin quand tu es partie j'ai envie de leur parler de toi, j'ai  attendu que tu sois loin cette fois pas couchée là derrière moi ni au bout du couloir dans l'ascenseur, ni dans le taxi que je t'ai vue emprunter, non loin, alors je me suis recouchée dans les draps à ta place bien au chaud et dans le noir, pour ne pas trop voir que tu n'es pas là et j'ai repassé dans ma tête nos moments pour pouvoir leur raconter.
 
Hier soir tu me l'a rappelé, je vis décallée et tu m'a remise sur un calendrier, demain nous sommes vendredi as-tu dis, comme ça sur un ton anodin mais ton regard sur moi lui ne l'était pas j'ai sursauté, mais personne n'a vu, de toute façon personne ne peux savoir. Non personne ne peux savoir que le vendredi est le jour de notre rituel, pour eux le vendredi est juste synonyme de retour chez toi, tu rentre chez tes parents moi je travaille, tout nous sépare le vendredi, c'est pourquoi nous passons par notre rituel, pour garder l'empreinte l'une de l'autre pour garder la douceur, la chaleur, l'intensité des émotions qui vont nous faire tellement défaut ces deux journées longues et monotones.
 
Je suis donc rentrée tôt ce matin, le jeudi n'étant pas le meilleur jour de la semaine pour le boulot, et les vacances ayant emporté au loin mes habitués, je suis plus libre et j'ai pris un taxi sur les champs après ma promenade matinale, le tour de l'Obélisque et je suis là, chez nous l'horloge de la cuisine affiche 5h17 encore 3h de toi, je fait couler l'eau de la douche sur mon corps comme chaque matin, je me lave d'eux et d'elles cette nuit ils était accompagné d'une superbe fille très timide, elle m'a fait penser à toi mais elle n'avait pas ta classe, pas ton charisme et le gout de ses lèvres n'était que chardon à coté des douceurs que son les tiennes.
 
Tu m'a entendue, tu fais couler le bain, notre bain, la rituel va commencer, revivre ça en l'écrivant est comme une deuxième jouissance, comme une deuxième fois toi.
 
Je sors de la douche et te rejoins tu est assise sur le bord de la baignoire tu attache tes cheveux, je t'enlève l'élastique des mains,  je lisse tes cheveux qui viennent se coller sur mon corps encore humide, je les attache, la tempèrature de l'eau est excellente, comme chaque vendredi, je t'embrasse ta peau rejoint ma peau et on frissonne, tu glisse dans l'eau tiède, je prend l'éponge et je te lave, plutôt je te caresse avec, tes pieds, tes genoux tes cuisses, ton ventre tes seins, t'ais-je déjà dit combien je les touvais magnifique, ton cou, tes bras, et  tes mains que j'aime regarder quand elles se promènent sur mon corps, je te rejoint tu me souris nos corps s'enlacent l'huile parfumée qui nous accompagne dans notre rituel perle sur nos peaux, je goûte à tes seins, à tes doigts qui s'entremellent aux miens, à ton ventre, je te carresse les cuisses, nos soupirs s'accèlèrent alors que nous sortons de notre bain pour nous diriger vers notre endroit à nous et là, tu te donne à moi entière sans jamais reculer, tu me carresse je jouit, déjà toujours avant toi comme la première fois, ma langue te donnera bientôt ta délivrance, et nous nous endormons, dans notre étreinte, seins contre seins coeur contre coeur, nos parfums vont s'emmeler, nos yeux plongent l'un dans l'autre, pas un mot, que des gestes, que le toucher, pas le son, pour déjà s'habituer au silence.
 
Quand on se réveille, on se bouscule, pas d'adieux, jamais ça fait partie de nous......

13:21 Écrit par lucy | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Magnifique... Phrases, mots, tout s'entremèle de désir et d'érotisme, sans jamais tombé dans la vulgarité ou le voyeurisme, jolie promenade au pays de Lesbos... Je reviendrai

Écrit par : Neige | 09/07/2004

wow... une autre écriture, pleine de raffinements...très beau blog
à bientôt

Écrit par : teen_spirit | 09/07/2004

premiere visite, et pas la dernière :o) Super bien écrit, ça respire le vrai, ça ouvre les esprits...
Beau blog...
Val

Écrit par : Val | 14/07/2004

superbe d'une très grande sensualité ....il est +doux d'imaginer deux femmes ....sur la femme et sa supposée moitié réproductrice...

Écrit par : Absintheae | 12/08/2004

Les commentaires sont fermés.